Interview de M. CHEBBAB Miloud (SIST)

Trois questions à M. CHEBBAB Miloud Directeur des Systèmes de l’Information et de l’informatique (SIST).

      1.Le programme de développement du SIST est arrivé à terme en juin 2017. Quelles sont les prochaines phases ?

Officiellement, le développement du SIST s’est achevé le 29 juin 2017. Néanmoins, comme tout système d’information, le SIST est appelé à s’inscrire dans un processus d’amélioration continu. Un Plan d’évolution du système d’information (PESI), devrait être établi et accompagner le ministère des Travaux publics et des transports dans la pérennisation du système. Il définira des objectifs à atteindre à travers différentes phases (court, moyen et long termes), et énumérera les moyens et ressources nécessaires pour atteindre ces objectifs. Le développement de la compétence humaine, ainsi qu’un ancrage juridique sont les principales forces qui garantiront un fonctionnement continu du SIST.

   2.Concrètement, quel sera l’impact du SIS dans le processus de prise de décision ?

Rappelons que le SIST a été doté d’un SID (Système d’Information Décisionnel) conforme aux standards internationaux. Outre les applications opérationnelles, le SIST dispose d’un dictionnaire des indicateurs du secteur avec une panoplie de composantes permettant une remontée d’information de « qualité » et avec une meilleure promptitude, à partir des structures déconcentrées. Ces indicateurs seront par la suite stockés dans un entrepôt de données central, et pourraient être consultés à travers des tableaux de bord. Ceux-ci permettront aux responsables à tous les niveaux de mesurer l’impact des politiques de transport et d’élaborer des plans stratégiques efficients.

      3.Quel a été l’apport des ingénieurs et des techniciens Algériens dans le développement du SIST ?

Les informaticiens du ministère ont manifestement contribué dans la mise en œuvre du SIST dès le début des activités, notamment dans le choix des technologies utilisées, ainsi que dans la préparation des environnements IT nécessaires à l’hébergement des outils logiciels développés. En plus, et conformément aux Termes de références (TDR), une procédure de déploiement des applications a été élaborée pour impliquer les équipes algériennes dans la mise en service du système, et dans la migration des données du secteur dans le SIST. Ce qui constitue un début de transfert d’expertise contribuant à une appropriation des livrables. Ceci-dit, la DSII est appelée à développer les connaissances de son équipe en matière de maintenance des systèmes d’information, lors de la mise en place du plan d’évolution (PESI), évoqué précédemment.

Schéma architecture du SIST
Schéma architecture du SIST