INTERVIEW DE MME. AMARA RACHIDA (ENATT)

Trois questions à Mme AMARA Rachida, sous-directrice de la formation de l’ENATT

1. L’Ecole nationale d’application des techniques des transports terrestres est en pleine mutation. Quel bilan faites-vous des changements engagés ?

 

L’ENATT a bénéficié au titre du Programme d’appui aux réformes du secteur des transports en Algérie d’un projet visant à la moderniser et à changer son statut afin de la hisser au rang d’Ecole supérieure hors université.

L’objectif étant de répondre aux besoins du secteur en termes de formation avec un accent particulier au volet logistique. Les changements opérés ont pour objectif un renfort qualitatif en termes de ressources humaines pour le secteur des transports terrestres particulièrement.

2. Où en est le projet de création de l’Ecole nationale supérieure des transports terrestres et de la logistique ENSTTL ?

 

Le ministère des travaux publics et des transports a élaboré un projet de texte portant sur le changement du statut juridique de l’ENTATT de Batna, pour devenir Ecole Supérieure, dénommée Ecole Nationale des Techniques des Transports et Logistiques (ENTTL).

La première mouture est déjà élaborée, et nous sommes en bonne voie pour l’aboutissement rapide de cette mutation.

 

3. L’ENATT, future ENSTTL, est-elle appelée à servir d’exemple pour le développement d’établissements d’excellence ?

 

Effectivement, la réussite du projet de changement de statut de l’ENATT (future ENSTTL) constituera une aubaine et un encouragement certain pour développer, dans le secteur des transports en général, des établissements d’excellence.

Cette première expérience pourra être appliquée au niveau des autres modes de transport qui disposent d’établissements spécifiques.