Résultats du programme COMPOSANTE 1

Système de management
Système de management

Modernisation et amélioration de la performance du système de management du  ministère des  Travaux  publics et  des transports

Les activités qui découlent de ce résultat devront renforcer la planification stratégique   et   budgétaire    (CDMT1) du  ministère  des  Travaux  publics  et des transports dans le prolongement notamment de la mise en œuvre du PNT2, consolider  le  système  d’information  et de contrôle (déjà commencé par Je programme TRANSPORT l), et promouvoir une gestion des ressources humaines performante s’organisant autour des nouvelles priorités stratégiques.

Le management du secteur des Transports nécessite un mode de gouvernance et des outils à la hauteur des activités, des infrastructures et des défis qui doivent être relevés.

 
 

La logique de l’intervention :
 

La Composante 1 est guidée par l’objectif général du Programme TRANSPORT II, notamment de développer un nouveau système de management. Elle considère 3 domaines essentiels :

  • Des ressources nécessaires aux plans financier, technologique et humain ;
  • Une structure efficace basée sur :
    • une bonne gouvernance (vision, missions et stratégie)
    • une organisation moderne & flexible et
    • un fonctionnement ciblé ;
  • Une méthode de gestion qui se définit par
    • une perspective de développement des infrastructures & services
    • un cadre législatif et réglementaire et
    • un contrôle (autorités de régulation, organismes de sécurités et sûreté)

Suivant  cette  logique,   l’intégration  des actions menées dans les autres composantes   permet   d’approfondir  les différents éléments du système de management du secteur des transports qui contribuent ainsi directement à la création du système de management  du secteur au profit du ministère des Travaux publics et des transports.

Les actions entreprises au sein de cette composante ont pour objectif d’aboutir à la modernisation et à  l’amélioration de la performance du système de management.

Le processus :

 

Une première phase  de  réflexion et d’analyse afin de tracer la nouvelle vision ainsi qu’un plan d’actions. Il est important de préciser que cet examen a pris en compte la fusion du secteur des Transports et celui des Travaux publics dans un même département ministériel. A ce titre, les éléments du décret exécutif 16-311 du 11 décembre 2016 ont fait l’objet d’une attention particulière pour la réorganisation du secteur.

Une seconde phase a été consacrée à l’élaboration des manuels de procédures et de normalisation pour l’organisation du ministère, notamment en ce qui concerne la Direction de l’Administration Générale, (DAG).

Une étude approfondie du fonctionnement du secteur des Travaux Publics et des Transports a permis la consolidation, dans un « Organigramme fonctionnel», des responsabilités de l’Administration publique.

Architecture du SIST
Architecture du SIST

Le Système d’information du Secteur des Transports (SIST)

Inscrit dans le cadre de la composante 1, le Système d’Information du Secteur des Transports est un outil dédié à l’organisation, à la planification et à l’aide à la prise de décision. Le progiciel vient consolider le Système d’Information du Secteur 1 (SIST) réalisé dans le cadre du programme TRANSPORT I. De par ses fonctionnalités et ses champs d’applications, la nouvelle version est plus large et plus élaborée.

Le SIST offre une vue d’ensemble du secteur des Transports et permet de gagner en réactivité afin de prendre les décisions idoines pour évaluer et superviser les politiques nationales des transports.

Sa configuration permet de gérer les informations par mode de transports, de catégories de métiers, d’activités et de structures :

  • Aviation civile (aéroports, sécurité aérienne, certification, statistiques),
  • Maritime et portuaire (audit  et inspection, sécurité, gens de mer et gestion des navires, statistiques),
  • Transport terrestre (ferroviaire, urbain, routier, statistiques),
  • Suivi des formations,
  • Gestion et suivi des projets d’investissements,
  • Référentiel de la réglementation et de la coopération,
  • Gestion des archives

Son développement s’est déroulé sur deux années, de juin 2015 à juin 2017.