Le mot d’Abderahim Lotfi Benyelles, Directeur du Programme TRANSPORT II

 

Lancé officiellement le 2 décembre 2012, suite à la signature de la Convention de financement entre l’Union européenne et la République algérienne démocratique et populaire,  le  programme  d’appui  aux réformes du secteur des transports en Algérie TRANSPORT II arrive prochainement à son terme.

 

 

 

 

L’apport de TRANSPORT II permet au ministère des Travaux publics et des transports, (MTPT), de
se doter d’un système de management performant, harmonisé et mis en cohérence avec les textes législatifs et réglementaires du secteur et la nouvelle politique économique nationale.

Le programme s’est investi dans la restructuration des institutions chargées de la sécurité dans les différents sous- secteurs des Transports ainsi que dans la professionnalisation des métiers afin de les adapter aux besoins des usagers.

Résultant d’une collaboration participative entre les acteurs et les bénéficiaires du secteur des transports, d’une part, et d’une mobilisation d’experts de renommée internationale, d’autre part, le programme TRANSPORT II enregistre à son actif une série d’activités et de réalisations concrètes, parmi lesquelles les plus saillantes :

  • Modernisation du Système de management du secteur,
  • Système d’Information du Secteur des Transports (SIST),
  • Organisation structurelle et opérationnelle de l’Ecole nationale de transport terrestre de Batna, (ENATT), pour la hisser en Ecole Nationale Supérieure des Transports Terrestres et Logistique, (ENSTTL).
  • Modernisation de l’Office national de la météorologie et  de  ses  outils de management (système d’information géographique, carte de vigilance…),
  • Opérationnalisation de l’Autorité organisatrice des transports urbains d’Alger (AOUTU-A) par un accompagnement technique et opérationnel en la dotant d’outils de gestion et de fonctionnement,
  • Optimisation de la qualité des services et des produits au bénéfice du citoyen,
  • Intégration des questions environnementales dans les politiques sous sectorielles.

Sur le plan législatif et réglementaire, des propositions de modifications des textes ont été élaborées. C’est notamment le cas de l’actualisation des lois principales des sous-secteurs maritime et portuaire, aérien, ferroviaire et du transport terrestre. L’adéquation de ces lois avec  la législation internationale permettra aux entreprises  de  ces  sous-secteurs de se mettre au niveau des standards économiques et de gagner en efficacité, fiabilité et en rentabilité.

Il convient de souligner que la professionnalisation des activités a été réalisée dans le cadre du Programme TRANSPORT I. Les résultats obtenus relatifs à l’analyse des postes de travail et l’identification des besoins de formation des différentes structures du secteur  des transports ont permis l’élaboration des plans pluriannuels de formation au profit des ressources humaines : 

  1. de 7 Directions de l’Administration centrale en charge du secteur des Transports,
  2. de 48 Directions des transports de Wilayas ainsi que
  3. de 10 établissements de formation.

Concernant la professionnalisation des acteurs du dispositif de formation du secteur   des   Transports,    TRANSPORT II a permis le renforcement des capacités des personnels des établissements de formation,  (10  directeurs,  10 adjoints pédagogiques, 15 formateurs), et 9 cadres du ministère, dans les domaines de l’ingénierie de formation,  des  projets pédagogiques d’établissements de formation, du management d’un organisme de formation et de l’audit des entités de formation.

Concernant la professionnalisation des organisations, TRANSPORT II, a permis de définir et de mettre en place un système de pilotage stratégique du dispositif de formation du secteur des Transports comportant deux systèmes de veille permettant de disposer des éléments d’information :

  1. sur l’évolution des métiers et des besoins en compétences des entreprises, d’une part et
  2. sur l’offre de formation des établissements de formation, d’autre part.

Ce système de pilotage permettra l’amélioration de l’adéquation emploi- formation   dans le secteur des Transports. Par ailleurs,   le projet d’appui à l’ENATT, réalisé dans  le  cadre  du   Programme   TRANSPORT II, a défini l’organisation structurelle et opérationnelle, conformément au Décret 16-176 du MESRS, et a élaboré les programmes de formations  (3 licences & 3 masters) pour que l’ENATT puisse obtenir le statut d’Ecole nationale supérieure.